Un hydrogel injectable qui répare les tissus humains déchirés créé à l'EPFL

19 Avril

Des scientifiques de l'EPFL ont conçu un gel injectable qui s’attache à différents tissus humains mous pour recoller des déchirures dues à des accidents ou des chocs traumatiques. Il peut également inclure des médicaments ou des cellules favorisant la guérison. La déchirure de tissus mous peut survenir lors d’une chute à ski, d’un accident de la route ou de tout autre choc. Le chirurgien est alors confronté à la difficile tâche de recoller les parties lésées, le plus souvent à l’aide de sutures, a indiqué mercredi l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) dans un communiqué. 

Pour Dominique Pioletti, professeur à la faculté des sciences et techniques de l’ingénieur, les résultats obtenus par ces opérations ne sont pas toujours satisfaisants, car les tissus réparés, tels que le cartilage ou la cornée, ont de la peine à rester soudés de manière homogène.

Depuis plusieurs années, différents groupes de recherche à travers le monde essaient de développer des colles pour tissus mous qui résistent aux sollicitations mécaniques du corps. Les scientifiques lausannois présentent dans la revue Macromolecular Rapid Communications un biomatériau injectable qui adhère à différents tissus.

RTS decouverte INFO 

Hello,
Inscrivez-vous et recevez directement nos actualités, nos événement et programmes.